Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Politique pour la viabilité des médias communautaires

Népal

Les médias communautaires ont toujours été importants pour le Népal et continuent de fournir un service social au pays. Selon l'ACORAB, l'Association des radiodiffuseurs communautaires du Népal, environ 325 stations de radio communautaires réparties dans 77 districts font partie du réseau et travaillent ensemble pour partager des connaissances et donner la parole aux communautés qu'elles desservent.

Malgré la prédominance de la radio communautaire dans le pays, la législation nationale ne dissocie pas les médias communautaires des radiodiffuseurs privés. La Loi sur la radiodiffusion nationale (1993) et le Règlement sur la radiodiffusion nationale (1995) rendent les médias communautaires responsables du respect des mêmes règles de licence que les fournisseurs privés. En outre, après les élections législatives de 2017, la restructuration des niveaux de gouvernement du Népal a abouti à des frontières peu claires entre les autorités de régulation.

Pour attirer l'attention sur la nécessité de s'attaquer à ces problèmes, l'UNESCO prévoit de coordonner un certain nombre de consultations auxquelles participeront les principales autorités gouvernementales, les représentants des réseaux de médias concernés, des membres des médias associatifs et des experts. Ces dialogues aideront à sensibiliser les détenteurs d'obligations à la responsabilité qui leur incombe de réglementer et d'octroyer des licences aux médias communautaires de manière appropriée pour promouvoir leur croissance et leur durabilité. La formation des praticiens de la radio communautaire contribuera également aux efforts de l'Organisation en renforçant les capacités des décideurs et en renforçant la cohésion au sein de réseaux tels que ACORAB et SANCOM (Réseau de médias communautaires d'Asie du Sud).