Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Septième session de la Conférence des Parties à la Convention contre le dopage dans le sport

UNESCO Paris, France, 29-31 octobre 2019

La septième session de la Conférence des parties (COP) à la Convention internationale contre le dopage dans le sport a eu lieu du 29 au 31 octobre 2019 au Siège de l'UNESCO à Paris. Tous les États parties à la Convention et les États membres de l'UNESCO ont été invités à participer à cette conférence statutaire organisée tous les deux ans.

Pour la première fois, la COP a été précédée d'un Forum, ayant lieu le 29 octobre 2019, qui a bénéficié d'interventions d'experts, de personnalités et un large éventail de parties prenantes. Les discussions ont été consacrées aux trois thèmes suivants :

  • l'intelligence artificielle et le dopage génétique;
  • l’éducation basée sur les valeurs ; et,
  • l’accès des femmes et des jeunes à la pratique sportive.

En outre, le forum a permis des échanges ouverts entre les Délégations permanentes des États parties, les organisations nationales antidopage et l’UNESCO.

Les deuxième et troisième jours ont porté principalement sur le suivi des résolutions de la COP6 et sur les progrès accomplis depuis la COP6. La COP7 a contribué également à forger son outil opérationnel, le Fonds pour l'élimination du dopage dans le sport, en mettant en œuvre les recommandations des évaluations externes menées en 2017 et 2018. La COP7 a été inaugurée le 30 octobre 2019 par une cérémonie officielle réunissant des invités internationaux de haut niveau.

Deux ans après COP6, les principaux atouts suivants ont été examinés de manière plus approfondie :

  1. la réforme de la gouvernance ;
  2. le renforcement des capacités des États parties et des parties prenantes nationales concernées à travers des outils et des mécanismes élaborés dans le but de répondre aux défis adressés par la Convention, à savoir:
  • la mise en œuvre des recommandations d'évaluation de la Convention;
  • l’élaboration des directives opérationnelles de la Convention et un cadre de conséquences en cas de non-conformité à la Convention internationale contre le dopage dans le sport;
  • l’élaboration d’un modèle législatif relatif à la Convention internationale contre le dopage dans le sport;
  • l’élaboration d’une Certification de conformité ;
  • l’amélioration du suivi de la conformité à la Convention;
  1. la mobilisation des ressources et la stratégie du Fonds antidopage au-delà de 2019.

Plusieurs observateurs et organismes partenaires ont été invités à participer au titre de leur capacité respective.

Vidéo à la demande

Documents d'information

Documents de travail