Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L’intelligence artificielle dans l’éducation

L’intégration systématique de l’intelligence artificielle (IA) dans l’éducation a le potentiel de relever certains des plus grands défis qui se posent dans ce domaine aujourd’hui, d’élaborer des pratiques d’enseignement et d’apprentissage innovantes, et enfin d’accélérer les progrès dans la réalisation de l’ODD 4. L’UNESCO est engagée à aider les États membres à tirer parti du potentiel des technologies d’IA pour réaliser l’agenda Éducation 2030.

La mission de l’UNESCO appelle intrinsèquement à adopter une approche de l’IA axée sur l’humain, qui vise à réorienter le débat pour inclure le rôle de l’IA dans la lutte contre les inégalités actuelles en matière d’accès au savoir, à la recherche et à la diversité des expressions culturelles, et pour faire en sorte que l’IA n’accentue pas les écarts technologiques dans et entre les pays. La promesse de « l’IA pour tous » doit permettre à chacun de tirer parti de la révolution technologique en cours et d’accéder à ses fruits, notamment en termes d’innovation et de savoir.

Dans le cadre de ses projets, l’UNESCO soutient que le déploiement des technologies d’IA dans l’éducation devrait avoir pour objectif d’améliorer les capacités humaines et de protéger les droits de l’homme pour une collaboration humain-machine efficace dans la vie, l’apprentissage et le travail, et pour le développement durable. Avec les partenaires, les organisations internationales et les valeurs clés qui sont les piliers de son mandat, l’UNESCO espère renforcer son rôle de chef de file dans le domaine de l’IA dans l’éducation, en tant que laboratoire mondial d’idées, organisme normatif, conseiller stratégique et organisme de développement des capacités.

Si vous souhaitez mettre à profit les nouvelles technologies telles que l’IA pour dynamiser le secteur de l’éducation, nous serions ravis d’établir un partenariat avec vous par le biais de contributions financières ou en nature ou de conseils techniques.

« Nous devons renouveler cet engagement, car nous approchons de l’époque où l’intelligence artificielle – la convergence de technologies émergentes – transformera tous les aspects de notre vie (…) », a dit Mme Stefania Giannini, la Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, à la Conférence internationale sur l’intelligence artificielle et l’éducation tenue à Beijing en mai 2019. « Nous devons orienter cette révolution dans la bonne direction afin d’améliorer les moyens de subsistance, de réduire les inégalités et de promouvoir une mondialisation juste et inclusive. »

Des compétences en IA pour les jeunes

Ce projet met l’accent sur l’élargissement des compétences en développement de l’IA pour les jeunes. Le principal objectif de cette initiative est de contribuer à une meilleure intégration des compétences en IA dans les programmes de formation, en particulier dans le pilotage du développement des capacités des maîtres formateurs d’établissements nationaux sélectionnés à donner aux jeunes les moyens d’élaborer des applications d’IA innovantes.

Les principales activités du projet sont les suivantes :

  • rendre les stages de formation dirigés sur l’IA accessibles à tous ;
  • renforcer les capacités des maîtres formateurs à faciliter le développement de solutions d’IA innovantes par les jeunes ;
  • encourager l’esprit d’innovation des jeunes dans l’élaboration d’applications d’IA pour les ODD.

L’UNESCO a mis au point un répertoire en ligne en partenariat avec Ericsson. Le répertoire contiendra des matériels de formation dirigée sur l’IA ainsi que d’autres ressources pédagogiques clés pour le développement des compétences numériques, disponibles dans le monde entier. Le répertoire a pour objectif d’aider les concepteurs de programmes scolaires à mettre à niveau leurs connaissances sur l’IA, et de les encourager à intégrer des modules/cours de renforcement des compétences en IA dans les curricula des écoles et d’autres établissements éducatifs ; de faciliter la préparation des (maîtres) formateurs ; de fournir des ressources dirigées sur l’IA dans l’éducation qui soient librement accessibles à tous.

 Ce projet est mis en œuvre par l’UNESCO, actuellement en partenariat avec Ericsson, et ouvert à une approche de partenariat multi-parties prenantes.

Consensus de Beijing sur l’IA dans l’éducation

Les représentants d’États membres, d’organisations internationales, d’institutions académiques, de la société civile et du secteur privé ont adopté le Consensus de Beijing sur l’intelligence artificielle et l’éducation, à la Conférence internationale sur l’intelligence artificielle et l’éducation qui s’est tenue à Beijing, du 16 au 18 mai 2019. Il s’agit du tout premier document à fournir des orientations et des recommandations sur les meilleures façons pour les États de répondre aux opportunités et aux défis associés à l’IA pour accélérer les progrès dans la réalisation de l’ODD 4.

Le Consensus réaffirme l’approche humaniste du déploiement des technologies d’IA dans l’éducation pour améliorer l’intelligence humaine, protéger les droits humains et promouvoir le développement durable grâce à une collaboration humain-machine efficace dans la vie, l’apprentissage et le travail.

Le Consensus présente les recommandations stratégiques sur l’IA dans l’éducation dans cinq domaines :

  • L’IA au service de la gestion et de la mise en œuvre de l’éducation ;
  • L’IA au service de l’autonomisation des enseignants et de leur enseignement ;
  • L’IA au service de l’apprentissage et de l’évaluation des acquis ;
  • Développer les valeurs et compétences nécessaires dans la vie et au travail à l’ère de l’IA ;
  • L’IA comme moyen d’offrir à tous des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

Le Consensus énonce également des recommandations correspondant à quatre questions transversales :

  • Promouvoir une utilisation équitable et inclusive de l’IA dans l’éducation ;
  • Une IA respectueuse de l’équité entre les genres et propice à l’égalité des genres ;
  • Veiller à une utilisation éthique, transparente et vérifiable des données et des algorithmes de l’éducation ;
  • Suivi, évaluation et recherche.

Le Consensus s’achève par la proposition de mesures concrètes que peuvent prendre les communautés internationales et les individus engagés en faveur de l’IA dans l’éducation.

Favoriser la disposition des décideurs politiques à exploiter l’IA et l’élaboration de politiques sur l’IA dans l’éducation

L’UNESCO met au point actuellement un cadre d’auto-évaluation de l’aptitude à exploiter l’IA, qui vise à aider les États membres à évaluer leur niveau de préparation et de capacités à embrasser et à intégrer les technologies d’IA dans tous les domaines relatifs à l’éducation, à l’échelle nationale. Un profil pour chaque pays devrait être généré afin d’identifier leurs forces et leurs faiblesses, ainsi que des recommandations concrètes pour répondre à leurs besoins.

L’objectif ultime du projet est de contribuer à faire en sorte que les principaux acteurs des systèmes éducatifs nationaux soient prêts et aptes à exploiter le potentiel de l’IA pour garantir une éducation inclusive, équitable et de qualité et des opportunités d’éducation tout au long de la vie pour tous. Des séances conçues pour renforcer les capacités des décideurs à intégrer l’IA dans les politiques éducatives ont été organisées durant plusieurs grandes manifestations : le quatrième Dialogue stratégique des ministres de l’éducation (SDEM 4) organisé par l’Organisation des ministres de l'éducation des pays du Sud-Est asiatique (SEAMEO), du 22 au 25 juillet 2019 à Kuala Lumpur, en Malaisie ; le Congrès international sur l’éducation numérique, la programmation et la robotique tenu à Buenos Aires, en Argentine, du 26 au 29 août 2019 ; et le 9e Forum Pan-Commonwealth, tenu à Édimbourg, en Écosse, du 9 au 12 septembre 2019.

Ce projet est mis en œuvre par l’UNESCO, actuellement en partenariat avec MICROSOFT, le groupe Weidong et le groupe TAL Education, et ouvert à une approche de partenariat multi-parties prenantes.

Semaine de l’apprentissage mobile

La Semaine de l’apprentissage mobile est l’événement phare des Nations Unies pour les TIC dans l’éducation, organisé au Siège de l’UNESCO à Paris, en France.

Chaque année sur un thème différent, la conférence met l’accent sur l’évolution de la dynamique entre l’intelligence artificielle et l’éducation.

En savoir plus :