Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Programme pour la Gestion des transformations sociales (MOST)

Le Programme sur la Gestion des transformations sociales (MOST) coopère avec les autorités nationales, les communautés scientifiques et la société civile, afin d’aider les États membres de l’UNESCO à renforcer la connexion entre la recherche et les politiques, à consolider le lien entre la connaissance et l’action, clé pour favoriser un changement social positif vers un développement inclusif et durable.

Les trois piliers du programme MOST sont:

  • La recherche pour produire et promouvoir la connaissance
  • Les forums intergouvernementaux pour solliciter les États membres
  • Le soutien aux politiques publiques et au renforcement des capacités

La stratégie du programme MOST a défini trois objectifs :

  • Utiliser les connaissances en sciences sociales et humaines pour concevoir des politiques publiques inclusives et durables
  • Transmettre les savoirs par des activités de recherche/d’apprentissage par l’action
  • Enrichir les débats et les ordres du jour des politiques publiques nationales et internationales

 

Laboratoire de politiques inclusives

Le Laboratoire de politiques inclusives de l’UNESCO travaille sur les enjeux émergents de co-production de connaissances et leur application en politiques inclusives et équitables. Son objectif est de soutenir des politiques et pratiques pour mettre en œuvre les Objectifs du Développement Durable, plus particulièrement ceux portés sur le développement inclusif.

Le Laboratoire opère via trois axes de fonctionnement, associant politiques sur le terrain et services en ligne:

  • Axe 1 − Rendre operationnelles les politiques inclusives
  • Axe 2 − Crowdsourcing de connaissances & d’expertises
  • Axe 3 − Traduire en politiques, pratiques & plaidoyers

Visitez la Playlist

 

Prix pour la promotion de la recherche en sciences sociales et humaines

Animer le débat intergouvernemental

Conseil intergouvernemental

En tant que programme intergouvernemental, MOST entretient un lien direct avec ses États membres par l’intermédiaire de son Conseil intergouvernemental (CIG). Il se réunit tous les deux ans et définit les domaines de recherche à privilégier, se prononce sur les questions de politique générale et de financement, et se charge des relations avec les autorités gouvernementales.

Comité de conseil scientifique

Le Comité de conseil scientifique (CCS) est un groupe composé de 9 experts internationalement reconnus, représentant diverses disciplines dans les sciences sociales. Son rôle spécifique est lié à la conceptualisation, élaboration de la stratégie et la recherche scientifique concernant des projets du programme MOST. 

Forums ministériels

MOST organise également des Forums ministériels réguliers afin d’encourager le dialogue entre recherches et politiques sur des sujets d’intérêt spécifiques. Les déclarations issues des Forums expriment des engagements politiques qui sont suivis par des actions nationales et des échanges régionaux d’expériences et de compétences.

Comités nationaux

Les relations entre MOST et ses parties prenantes passent par un réseau mondial de Comités nationaux MOST, qui offrent une interface entre le programme et les institutions de recherche et d’action publique qui s'y rapportent. Leur mission est d'aider à contextualiser les analyses de MOST par rapport aux circonstances nationales, et de les intégrer dans les processus consultatifs mondiaux. Voir aussi : Directives

 

Écoles MOST

Les écoles MOST sont des activités de développement des capacités et de renforcement des compétences pour permettre aux États membres de prendre des décisions fondées et éclairées. Elles visent à développer les capacités de chercheurs et de décideurs pour les aider à passer du savoir à l’action. Le but premier de ces écoles est de soutenir un développement durable de long terme, dans des contextes où les lacunes en matière de capacités sont des contraintes majeures pour l’articulation entre la recherche et l’action.

Pour en savoir plus

Journée mondiale de la langue arabe

La langue arabe est un pilier de la diversité culturelle de l'humanité. C'est l'une des langues les plus parlées au monde, utilisée quotidiennement par plus de 290 millions de personnes. La Journée mondiale de la langue arabe est célébrée chaque année le 18 décembre depuis 2012. Cette date coïncide avec le jour où, en 1973, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté l'arabe comme sixième langue officielle de l'Organisation.  

Pour en savoir plus