Les femmes soldats du Dahomey

Troupes d’élite féminines, les femmes soldats du Dahomey, appelées aussi Agon’djié, qui signifie « Ote-toi de là ; fais-moi place » en langue fon, ont contribué à la puissance militaire du Royaume du Dahomey aux 18e et 19e siècles.

Quiz

Comment appelle-t-on la capitale du Royaume du Dahomey ?

C’est une bonne réponse!

C’est une mauvaise réponse !

Abomey, centre économique et capitale politique du Royaume au 19e siècle, comptait plusieurs milliers d’habitants. Aujourd’hui, Abomey est une ville béninoise de taille moyenne, qui compte plus de 85 000 habitants. La difficulté de prononciation du nom de la ville a abouti à sa déformation en « Abomey », que l’on retrouve aujourd’hui dans nombre d’ouvrages et sur les cartes géographiques.

Quel est le nom du mémorial érigé en hommage aux Africains déportés à partir du port de Ouidah ?

C’est une bonne réponse!

C’est une mauvaise réponse !

En mémoire de tous les Africains déportés, la République du Bénin, en partenariat avec l’UNESCO, a érigé la Porte du Non-Retour sur la plage de Djegbadji, à Ouidah, au Bénin, en 1995.

Sous quel règne, à la fin du 19e siècle, les femmes soldats furent-elles opposées aux troupes françaises ?

C’est une bonne réponse!

C’est une mauvaise réponse !

Le Roi Béhanzin fut le dernier souverain du Royaume du Dahomey.

De quoi les exercices militaires des femmes soldats du Dahomey étaient-ils accompagnés?

C’est une bonne réponse!

C’est une mauvaise réponse !

Les chants et les danses des femmes soldats étaient accompagnés de musique produite par divers tambours, par des flûtes, des sifflets et des clochettes de fer. Par ailleurs, les cris de guerre des femmes soldats ponctuaient les parades et les exercices militaires.

Où vivaient les femmes soldats du Dahomey ?

C’est une bonne réponse!

C’est une mauvaise réponse !

Les femmes soldats du Dahomey résidaient dans les palais royaux. Ces derniers étaient interdits d’accès aux hommes, sauf lors des fêtes publiques.

A quoi devaient s’astreindre les femmes qui devenaient femmes soldats ?

C’est une bonne réponse!

C’est une mauvaise réponse !

En devenant femmes soldats, les nouvelles recrues devaient s’astreindre au célibat. Seules quelques-unes étaient exceptionnellement données en mariage par le Roi à des dignitaires ou à des soldats s’étant illustrés au combat.

Quand le régiment des femmes soldats a-t-il disparu ?

C’est une bonne réponse!

C’est une mauvaise réponse !

L’armée des femmes soldats a disparu à la chute du Royaume du Dahomey lors de la conquête coloniale française.

Bravo!

En récompense, vous pouvez accéder à un fond d’écran inédit de Les femmes soldats du Dahomey.

Vous n’avez pas répondu correctement à toutes les questions!

Nous vous invitons à consulter la correction puis réessayez le quiz!

Si vous répondez correctement à toutes les questions, vous pourrez alors accéder à un fond d’écran inédit!

Où vivaient les femmes soldats du Dahomey ? Dans les palais royaux.
Sous quel règne, à la fin du 19e siècle, les femmes soldats furent-elles opposées aux troupes françaises ? Le Roi Béhanzin.
Comment appelle-t-on la capitale du Royaume du Dahomey ? Abomey
De quoi les exercices militaires des femmes soldats du Dahomey étaient-ils accompagnés? De musique, de chants et de danses.
Quand le régiment des femmes soldats a-t-il disparu ? A la fin du 19e siècle.
A quoi devaient s’astreindre les femmes qui devenaient femmes soldats ? Au célibat.
Quel est le nom du mémorial érigé en hommage aux Africains déportés à partir du port de Ouidah ? La Porte du Non-Retour.