Changement climatique et sécurité de l’eau


© UNESCO/ Peter Dogse

Le cinquième rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) indiquait clairement que l’évolution du climat au cours du XXIe siècle devrait réduire considérablement les ressources renouvelables en eaux souterraines et en eaux de surface dans la plupart des régions sèches subtropicales, intensifiant ainsi la concurrence intersectorielle autour des ressources hydrauliques. 

Dans de nombreuses régions, l’évolution des précipitations ou la fonte de la neige et de la glace pérennes modifient les systèmes hydrologiques, affectant la quantité et la qualité des ressources en eau. Le PHI offre une plateforme de réseautage scientifique afin de contribuer à l’évaluation et au suivi des changements qui touchent la neige, les glaciers et les ressources en eau en raison du changement et de la variabilité climatiques. Cette plateforme vise aussi à sensibiliser davantage les décideurs nationaux, régionaux et internationaux quant aux prévisions et aux risques liés à ces changements.

Lancé en 2015 sous la coordination du PHI, le projet « Assurer la sécurité de l’eau : les impacts climatiques et les réponses d’adaptation en Afrique, dans les Amériques, en Asie et en Europe » s’appuie sur des évaluations de vulnérabilité et des études de cas réalisées dans différentes régions pour identifier des réponses d’adaptation. Il cherche à mettre en œuvre des activités axées sur l’élaboration de stratégies d’adaptation afin de renforcer la sécurité de l’eau mise à mal par le changement climatique. Il vise plus particulièrement les régions vulnérables, comme les montagnes et les régions arides et semi-arides. Le PHI met actuellement en place un système de suivi de la sécheresse en Afrique ainsi qu’en Amérique latine et dans les Caraïbes. Il s’agit d’une étape importante sur la voie du renforcement des capacités par le transfert de technologie et de connaissances. Ce système pourrait réduire l’impact des périodes de sécheresse.

Le PHI s’occupe également des besoins d’eau dans les villes et coordonne le réseau de l’Évaluation des ressources en eaux souterraines soumises aux pressions liées à l’activité anthropique et au changement climatique (GRAPHIC), qui vise à encourager et à favoriser la gestion durable des eaux souterraines en tenant compte des prévisions sur le changement climatique et des effets connexes pour l’être humain. Des outils novateurs (comme les données satellites de la mission GRACE [Gravity Recovery and Climate Experiment] de la NASA) seront utilisés pour évaluer l’évolution des réserves de ressources en eaux souterraines dans les régions où l’accès aux données est très limité, soit par manque de données, soit en raison de problèmes d’accessibilité (dus à la géographie ou à des conflits).